Navigation Menu+

Maternité et sophrologie

Vous voilà future maman avec ces neuf mois d’attente qui vont être neuf mois de transformations…

En remontant très loin dans l’humanité, nous apprenons que la fécondité et l’accouchement ont été l’objet de croyances et de rites multiples. Chaque civilisation du passé, depuis la préhistoire, a mis en place de nombreux rituels, incantations, chants, prières, massages, traitements manuels, bains, pommades, fumigations et philtres issus de plantes et de minéraux, destinés à influer sur le déroulement du « travail », à le faciliter et à soulager les souffrances de l’enfantement.

Au fil des siècles, l’Art obstétrical s’est développé.

Aujourd’hui l’assistance médicale et obstétricale est plus que performante et la douleur peut disparaitre avec l’analgésie péridurale.

Alors, quelle est la place et la fonction de la Sophrologie et du Sophrologue dans cette aventure de la Maternité qui a commencé il y a environ deux millions d’années ?

La maternité amène parfois des questionnements autres que ceux liés à la prise en charge médicale. L’accouchement est envisagé sereinement par certaines femmes, alors que d’autres redoutent ce passage, même avec le confort de la péridurale.

Les peurs du psychisme sont parfois incontrôlables et peuvent être amplifiées par les vécus familiaux. Le temps de parole donné dans la séance est alors précieux pour clarifier la cause des processus anxiogènes et permet à la future mère de mieux gérer son état émotionnel…

Au fil des années (18 ans d’expérience en cabinet) j’ai mis en place un objectif global dans la prise en charge de la femme enceinte en Sophrologie (voir rubrique séances sophro-maternité).